SerieIGrandiConcerti

La Série I Grandi Concerti

Publié le : 2 avril 2015

LA SÉRIE I GRANDI CONCERTI – CONCERTS PLUS GRANDS QUE NATURE

Quatre concerts à formation augmentée avec des solistes invités de renommée internationale interpréteront des œuvres majeures du répertoire à la salle Bourgie du Musée des beaux-arts de Montréal.

Causeries avant les concertsKelly Rice

Avant chacun des concerts de la série I Grandi Concerti, I Musici propose au public de se mettre l’eau à la bouche lors de causeries d’une durée de 25 minutes. Dès 19 h, le communicateur et conférencier Kelly Rice animera une discussion en compagnie de Jean-Marie Zeitouni et des artistes invités. L’activité est ouverte à tous.

Les programmes de la série I Grandi Concerti 2015-2016 : un passeport à travers les époques

L’idéal classique : 5 novembre 2015, 20 h, salle Bourgie

Imusici_Ideal classiqueEn guise de concert d’ouverture de la série I Grandi Concerti, I Musici de Montréal vous donne rendez-vous pour la première montréalaise de Christian Blackshaw, ce pianiste britannique qu’un enregistrement des sonates pour piano de Mozart a révélé au monde il y a à peine trois ans, alors que le musicien avait plus de 65 ans. Le Devoir n’hésita pas alors à le qualifier de « l’un des plus grands pianistes de notre temps » et c’est avec I Musici qu’il se fera entendre pour la première fois chez nous en jouant le dernier concerto pour piano de Mozart. En juxtaposant à ce chef-d’œuvre de l’âge d’or viennois, le Dumbarton Oaks Concerto pour 15 solistes de Stravinski et la Cinquième symphonie de Schubert, Jean-Marie Zeitouni vous invite à constater comment un idéal classique n’a cessé depuis de se perpétuer à travers les âges. Concert commandité par la Financière Banque Nationale. ACHETEZ DES BILLETS

Fêter Noël avec Bach : 19 décembre 2015, 15 h et 20 décembre 2015, 14 h, salle Bourgie

Imusici_feter noelDans le cadre de l’intégrale des cantates de Bach lancée par la Fondation Arte Musica à la Salle Bourgie, I Musici présentera les trois premières cantates de l’Oratorio de Noël. Cet incomparable chef-d’œuvre du grand Bach, comprenant six cantates, a été conçu pour être donné en plusieurs jours : les trois premières sont destinées aux jours entourant la fête de Noël, et correspondent aux épisodes les plus festifs et réjouissants du récit de la Nativité : la naissance, l’annonce aux bergers et l’adoration des bergers. C’est un cadeau d’I Musici ! ACHETEZ DES BILLETS

Des ténèbres à la lumière… puissance et intériorité : 25 février 2016, 20 h, salle Bourgie

Imusici_des tenebresPour sa participation au festival Montréal en Lumière, I Musici vous propose un émouvant passage des ténèbres à la lumière. En première partie, l’avant-dernière symphonie de Chostakovitch enchaîne en onze mouvements autant de poèmes de Garcia Lorca, d’Apollinaire, de Küchelbecker ou de Rilke qui évoquent cette fin dernière qui nous attend tous. En deuxième partie suivra la brillante symphonie de Haydn dite « des adieux », à la fin de laquelle tous les musiciens quittent la scène un à un, éteignant graduellement les chandelles qui les auront éclairés, jusqu’à ce qu’il ne reste que l’obscurité. La soliste Dominique Labelle, soprano, vous enchantera avec sa voix faisant écho aux profondeurs de l’âme. Une soirée de grandes émotions. ACHETEZ DES BILLETS

Le retour de l’enfant prodige et l’univers romantique : 5 mai 2016, 20 h, salle Bourgie

Imusici_enfant prodigeC’est d’abord d’assister à une réunion de famille que vous offre I Musici pour ce dernier concert de l’année, avec le jeune prodige Stéphane Tétreault, qui fut, pendant ses années de formation, le disciple de Yuli Turovsky, fondateur de l’Orchestre. Nous retrouvons aussi Denis Gougeon, compositeur québécois intimement lié à l’histoire d’I Musici, car ayant déjà composé deux pièces pour souligner les 15e et 30e anniversaires de fondation de l’Orchestre. À l’occasion de ce concert de clôture de la série I Grandi Concerti, il nous partage une nouvelle création. Suivra le concerto de Schumann que jouera notre violoncelliste vedette avec « la chaleur, la brillance, la subtilité des couleurs et des inflexions de son jeu. » (Gramophone 2013). Une soirée qui se terminera par la lumineuse Symphonie no 4 dite « Italienne » de Mendelssohn. Une immersion dans l’univers romantique. ACHETEZ DES BILLETS

FacebookTwitterGoogle+EmailPartager