L a musique qui guérit

Cette première rencontre entre I Musici et son nouveau chef, Jean-François Rivest, vous propose une expérience unique, un véritable parcours de guérison. D’abord, Julie Triquet, notre violon-solo, grâce à Fratres et son aura planante et méditative, saura arrêter le temps qui file. Le puissant Quatuor de Chostakovitch, par sa dimension autobiographique et sa dédicace aux victimes de l’Holocauste, saura vous émouvoir jusqu’au fond de l’être. C’est une musique d’empathie, et surtout d’humanité. Viendra ensuite le sublime Quatuor en ré mineur de Mozart… tel un baume, une bouffée d’air frais, de beauté et de tendresse…  Nul autre compositeur ne peut aussi bien nous permettre d’aspirer à une véritable renaissance!

Notre maestro vous parle

Jeudi 13 mai 2021, 14h

Devant public à la salle Pierre-Mercure le 13 mai 14h

En webdiffusion du 20 au 30 mai avec contribution volontaire

Programme

Pärt, Arvo (1977)
Fratres pour violon, orchestre à cordes et percussion

Julie Triquet, violon

 

Chostakovitch, Dimitri (1960)
Symphonie de chambre op. 110a

  • Largo
  • Allegro molto
  • Allegretto
  • Largo
  • Largo

Mozart, W.A. (1783)
Quatuor en ré mineur K 421
Adaptation pour orchestre à cordes : Jean-François Rivest

  • Allegro moderato
  • Andante
  • Menuetto : Allegretto
  • Allegretto ma non troppo

Julie Triquet joue sur un violon Giuseppe Odoardi 1726, généreusement prêté par M. David B. Sela.
Amélie Benoit Bastien joue sur un violon Nicolas Vuillaume 1850 et avec un un archet Sartory, généreusement prêté par CANIMEX.
Annie Guénette joue sur un violon Josef Gagliano 1768 et avec un archet Lamy, généreusement prêté par CANIMEX.
Tim Halliday joue sur le violoncelle Kolia (2014) de Mira Gruszow et Gideon Baumblatt, généreusement prêté par M. David B. Sela.

Artistes

Julie Triquet

Violon solo

 

Dès l’âge de trois ans, Julie s’initie à l’étude du violon, sous la direction du professeur Claude Létourneau, puis elle poursuit son apprentissage au Conservatoire de musique de Québec. Plus tard dans son cheminement, elle bénéficie de trois bourses annuelles de perfectionnement du Conseil des Arts du Canada qui lui permettent d’accéder au prestigieux Institut Curtis de Philadelphie aux États-Unis. Elle y travaille sous la direction des maîtres David Cerone et Aaron Rosand. Durant ses études à Philadelphie, elle se voit décerner le très convoité prix Sylva-Gelber du Conseil des Arts du Canada. En 1982, Julie gagne le premier prix du concours de l’Orchestre Symphonique de Montréal. Cet heureux événement lui ouvre les portes des meilleurs orchestres du Québec où elle se signale comme soliste. Son talent exceptionnel et sa passion pour la musique de chambre lui valent d’être engagée, en 1988, à titre de premier violon du quatuor Arthur-Leblanc, alors en résidence à l’Université de Moncton au Nouveau-Brunswick. De 1993-1998, Julie joue pour Les Violons du Roy de Québec à titre de co-violon solo. Depuis septembre 2012, Julie est violon solo de l’Orchestre de chambre I Musici de Montréal. Julie Triquet joue sur un violon Giusepe Odoardi 1786, généreusement prêté par M. David B. Sela.

X