Charles Richard-Hamelin | Crédit : Elizabeth Delage

CHARLES RICHARD-HAMELIN ET CHOSTAKOVITCH

24 mars 2022
14h et 19h30

sous la direction de
Jean-François Rivest
 
avec
Charles Richard-Hamelin, piano
Stéphane Beaulac, trompette

 
± 70 minutes
sans entracte

Nous voici au cœur du grand répertoire fondamental d’I Musici. Alors que les Valses d’amour du compositeur allemand sont tout en tendresse, l’adaptation du Troisième quatuor de Chostakovitch par notre chef, quant à elle, irradie la fougue et l’intensité.  Ça, c’est l’ADN de notre orchestre!  Et qui de mieux que le pianiste bien-aimé Charles Richard-Hamelin et le grand trompettiste Stéphane Beaulac pour nous livrer ce double concerto que Chostakovitch a composé lorsqu’il était encore dans la vingtaine!

—    Jean-François Rivest

Jeudi 24 mars 2022, 14h et 19h30

À la salle Pierre-Mercure du Centre Pierre-Péladeau

Réservez

Économisez encore plus

Découvrez nos tarifs spéciaux et nos abonnements à la carte

En savoir plus

Charles Richard-Hamelin | Crédit : Elizabeth Delage

Charles Richard-Hamelin
Piano

Biographie

Charles Richard-Hamelin s’impose partout sur le globe comme un pianiste « hautement sensible » (Gramophone), animé par « une grande profondeur de sentiments sans la moindre condescendance » (Le Devoir). Entre autres distinctions, M. Richard-Hamelin a reçu, en 2015, la Médaille d’argent au Concours international de piano Frédéric-Chopin à Varsovie et le prix Krystian Zimerman pour la meilleure interprétation d’une sonate. Il a aussi remporté le deuxième prix au Concours musical international de Montréal ainsi que le troisième prix et le prix spécial pour la meilleure interprétation d’une sonate de Beethoven au Concours musical international de Séoul, en Corée du Sud. 

Charles Richard-Hamelin se produit comme soliste à travers le monde avec des orchestres réputés, travaillant avec des chefs d’orchestre de renom, dont Alexander Prior, Kent Nagano et Jean-Marie Zeitouni. Enfin, on doit à M. Richard-Hamelin huit disques, tous parus sous étiquette Analekta.

Stéphane Beaulac

Stéphane Beaulac
Trompette

Biographie

Trompettiste chevronné, Stéphane Beaulac occupe le poste de trompette solo de l’Orchestre Métropolitain depuis 2002. 

De 2014 à 2017, il a été membre de l’Orchestre philharmonique de Los Angeles à titre de troisième trompette. 

En outre, il a été invité à remplir divers postes dans des orchestres à travers le Canada et en Asie, parmi lesquels: l’Orchestre philharmonique de Séoul, l’Orchestre symphonique de Toronto et l’Orchestre du Centre National des Arts à Ottawa. En tant que pigiste, il est fréquemment invité à joindre les rangs de l’Orchestre symphonique de Montréal, l’Orchestre du CNA et l’orchestre symphonique de Toronto et a pu jouer sous la direction de chefs d’orchestre parmi lesquels : Yannick Nézet- Séguin, Gustavo Dudamel, Zubin Mehta, Daniel Harding, Semyon Bychkov, Herbert Bloomstedt Rafael Payare and Kent Nagano. Il a également eu la chance de travailler avec les compositeurs Thomas Ades, John Adams, ainsi que le célèbre compositeur John Williams. 

En tant que soliste, M. Beaulac a joué divers concertos avec l’Orchestre Métropolitain, I Musici, l’Orchestre Symphonique de Drummundville et le Hannaford Street Silver Band (Toronto). Au printemps 2019, il fut soliste lors de la création du concerto pour trompette de Stacey Brown avec l’Orchestre Métropolitain. On peut entendre Stéphane entre autres sur les enregistrements de l’OM, ainsi qu’un enregistrement CD fait en 2006 avec l’organiste Vincent Boucher sous étiquette Atma.

Pédagogue recherché, il enseigne présentement a l’Université de Montréal et au Conservatoire de musique de Montréal, et a été invité aux stages du Domaine Forget et de la World Trumpet Society.

Programme

Brahms

Liebeslieder Walzer (Hermann), Valses # 1, 2, 5, 7, 8, 11 et 17

Chostakovitch

Concerto no 1, pour piano et trompette               

Chostakovitch

Quatuor no 3 (adaptation avec percussions de JF Rivest)             

Julie Triquet joue sur un violon Giuseppe Odoardi 1726, généreusement prêté par M. David B. Sela.
Amélie Benoit Bastien joue sur un violon Nicolas Vuillaume 1850 et avec un un archet Sartory, généreusement prêté par CANIMEX.
Annie Guénette joue sur un violon Josef Gagliano 1768 et avec un archet Lamy, généreusement prêté par CANIMEX.
Tim Halliday joue sur le violoncelle Kolia (2014) de Mira Gruszow et Gideon Baumblatt, généreusement prêté par M. David B. Sela.
Marieve Bock joue sur le violoncelle Maucotel Paris 1849 mis à sa disposition à titre gracieux par CANIMEX.