Catherine Sénart | Crédit : Julie Artacho

I MUSICI ET
LES VIOLONS DU ROY

26 mai 2022, 19h30
28 mai 2022, 19h30


Réservez
sous la direction de
Jean-François Rivest
avec
Catherine Sénart, comédienne
± 80 minutes
avec entracte

Un grand nombre de cordes permet d’interpréter des œuvres qui seraient impossible à jouer en temps normal.  C’est certainement le cas de la Nuit transfigurée, un des morceaux les plus poétiques et romantiques du répertoire. Basé sur un très beau poème de Dehmel, qui sera lu par la magnifique Catherine Sénart, il raconte l’histoire d’une relation amoureuse qui transforme les âmes, de l’angoisse et l’obscurité jusqu’à la paix et la lumière.  Cette collaboration sert aussi bien les Concerti grossi de Corelli, car on sait que ce dernier bénéficiait d’un très gros orchestre.  Vous les entendrez dans toute leur splendeur avec les forces conjuguées de notre orchestre et des Violons du Roy, complétés par un riche continuo de clavecins, orgue, guitares et archiluths.  La compositrice montréalaise Stacey Brown a gentiment accepté de composer pour cet événement une œuvre encore inouïe que nous créerons ce soir-là.

—    Jean-François Rivest

Jeudi 26 mai 2022, 19h30

Montréal – À la salle Pierre-Mercure du Centre Pierre-Péladeau

Réservez

Samedi 28 mai 2022, 19h30

Québec – Le Diamant

Réservez

Webdiffusion

2 au 12 juin 2022

Réservez

Économisez encore plus

Découvrez nos tarifs spéciaux et nos abonnements à la carte

En savoir plus

Catherine Sénart | Crédit : Julie Artacho

Catherine Sénart
Comédienne

Biographie

Catherine Sénart oeuvre dans les milieux théâtral et télévisuel depuis plus de deux décennies. On l’a vue jouer Marguerite Volant dans la télé-série historique éponyme de Radio Canada. Elle a joué dans Les bracelets rouges, Épidémie, La Promesse, O’, Mon Meilleur Ami. Au cinéma, elle incarne Fabiola, dans Pieds nus dans l’aube de Francis Leclerc et participe au film de Yan England, Sam. Sur les planches, Catherine chante autant qu’elle joue; d’ Eliza Doolittle (My fair lady), à Berthe dans Les Filles de Caleb en passant par Stéphane Venne à qui elle a rendu hommage dans un spectacle solo. 

Violons du Roy | Crédit : Marc Giguère

Les Violons du Roy
Orchestre de chambre

Biographie

Le nom des Violons du Roy s’inspire du célèbre orchestre à cordes de la cour des rois de France. Réuni en 1984 à l’instigation du chef fondateur Bernard Labadie et maintenant sous la direction musicale de Jonathan Cohen, cet ensemble regroupe au minimum une quinzaine de musiciens qui se consacrent au répertoire pour orchestre de chambre en favorisant une approche stylistique la plus juste possible pour chaque époque. Bien que Les Violons du Roy jouent sur instruments modernes, leur fréquentation des répertoires baroque et classique est fortement influencée par les mouvements contemporains de renouveau dans l’interprétation de la musique des XVIIe et XVIIIe siècles, pour laquelle les musiciens utilisent des copies d’archets d’époque. Les Violons du Roy explorent également et de façon régulière le répertoire des XIXe et XXe siècles.

Au cœur de l’activité musicale de Québec depuis leurs débuts, Les Violons du Roy ont établi leur résidence au Palais Montcalm en 2007. Depuis 1997, l’ensemble s’inscrit également dans l’offre culturelle de la ville de Montréal. Ils sont connus à travers le monde grâce à leurs nombreux concerts et enregistrements diffusés sur medici.tv, Radio-Canada, CBC et NPR, et à leur présence régulière dans les festivals. Ils ont donné plusieurs dizaines de concerts en Allemagne, en Angleterre, en Autriche, en Belgique, au Brésil, au Canada, en Chine, en Colombie, en Corée du Sud, en Équateur, en Espagne, aux États-Unis, en France, en Israël, au Maroc, au Mexique, en Norvège, aux Pays-Bas, en Slovénie et en Suisse, entre autres en compagnie des solistes de renommée internationale Magdalena Kožená, David Daniels, Vivica Genaux, Alexandre Tharaud, Ian Bostridge, Emmanuel Pahud, Stephanie Blythe, Marc-André Hamelin, Philippe Jaroussky, Anthony Marwood, Isabelle Faust, Julia Lezhneva et Anthony Roth Costanzo. Ils ont été invités à deux reprises au Concertgebouw d’Amsterdam et se sont également produits à la Philharmonie de Berlin ainsi qu’à Londres, Bruxelles et Paris.

Depuis leur première visite à Washington en 1995, l’itinéraire des Violons du Roy aux États-Unis s’est grandement enrichi de nombreuses et régulières escales à New York, Chicago et Los Angeles. Ils se sont produits dix fois au Carnegie Hall de New York, dont cinq avec La Chapelle de Québec dans le Messie, l’Oratorio de Noël et la Passion selon saint Jean sous la direction de Bernard Labadie. Le Walt Disney Concert Hall de Los Angeles les a reçus trois fois dont une avec La Chapelle de Québec dans le Messie également sous la direction de Bernard Labadie. Les Violons du Roy sont représentés par les agences Opus 3 Artists et Askonas Holt.

La discographie des Violons du Roy compte trente-six titres dont l’excellence a été soulignée à maintes reprises par la critique. Douze disques sont parus sous étiquette Dorian dont le Requiem de Mozart avec La Chapelle de Québec (Juno 2002) et Apollo e Dafne de Handel avec Karina Gauvin (Juno 2000). Depuis 2004, l’association des Violons du Roy avec la maison québécoise ATMA a conduit à la sortie d’une douzaine de disques dont Water Music (Félix 2008) et Piazzolla (Juno 2006). Sous les étiquettes Erato, Naïve, Hyperion, Analekta et Decca Gold, Les Violons du Roy ont enregistré avec, entre autres, les solistes Vivica Genaux, Truls Mork, Marie-Nicole Lemieux, Alexandre Tharaud, Marc-André Hamelin, Valérie Milot, Anthony Roth Costanzo (nomination aux Grammy 2019) et Charles Richard-Hamelin (nomination aux Juno 2020).

Stacey Brown

Stacey Brown
Compositrice

Biographie

Originaire de Kamloops en Colombie-Britannique, Stacey Brown est compositrice, enseignante et traductrice, nouvellement installée à St. John’s (Terre-Neuve) après deux décennies à Montréal. Sa musique a été décrite comme « organique » (Le Devoir), « puissamment touchante » (Vancouver Observer) et « montrant un don pour l’orchestration habile » (Bachtrack). Son catalogue comprend des œuvres de concert, du solo à l’orchestre, ainsi que de la musique pour des projets de théâtre, de danse et d’opéra.

Parmi ses commandes orchestrales figurent le cycle de mélodies pour contre-ténor L’horreur de constater qu’on nous oubliera (2015), Perspectives (2017), le concerto pour trompette En soi, in and of itself (2019), Don’t Touch the Middle Switch (2021) et, pour orchestre de chambre, Still (2021). Parmi ses œuvres récentes en musique de chambre, citons (un)done (2016) pour ensemble Pierrot et deux chanteurs, Lachrimae Viventium et Lorasirme Ryny Their Galliard (2019) pour consort de violes, Urgent Solitudes (2019) pour diverses combinaisons de voix, violoncelle et piano, et Moment (2020) pour clarinette, violon et piano. Son travail de composition a reçu l’appui de subventions du Conseil des arts du Canada, du Conseil des arts et des lettres du Québec, de la Fondation SOCAN et d’autres organismes.

Qualifiée de « compositrice à surveiller » (Broad Street Review), Brown a remporté plusieurs prix pour sa musique, dont le prix Maria Anna Mozart 2019 de Symphony Nova Scotia. Ses compositions ont été jouées à la grandeur du Canada et aux États-Unis par des ensembles tels que l’Orchestre Métropolitain, Les Voix Humaines, le Kamloops Symphony Orchestra et le Philadelphia Orchestra, sous la direction de chefs d’orchestre tels que Dina Gilbert, Yannick Nézet-Séguin et Nicolas Ellis.

Programme

Corelli

Concerti grossi op 6 no 1, en ré majeur
Durée: environ 13 minutes

Concerti grossi op 6 no 11, en si bémol majeur
Durée: environ 10 minutes

Concerti grossi op 6 no 8, (dit concerto de Noël) en sol mineur
Durée: environ 15 minutes

Stacey Brown

Où la nuit – création
Durée: environ 12 minutes

Schoenberg

La nuit transfigurée
Durée: environ 31 minutes

Julie Triquet joue sur un violon Giuseppe Odoardi 1726, généreusement prêté par M. David B. Sela. Amélie Benoit Bastien joue sur un violon Nicolas Vuillaume 1850 et avec un un archet Sartory, généreusement prêté par CANIMEX. Annie Guénette joue sur un violon Josef Gagliano 1768 et avec un archet Lamy, généreusement prêté par CANIMEX. Tim Halliday joue sur le violoncelle Kolia (2014) de Mira Gruszow et Gideon Baumblatt, généreusement prêté par M. David B. Sela.
Marieve Bock joue sur le violoncelle Maucotel Paris 1849 mis à sa disposition à titre gracieux par CANIMEX.