Anne Dorval | Crédit : Monic Richard

Vivaldi : Il delirio fantastico

Jeudi 9 décembre 2021
14h et 19h30

sous la direction de
Jean-François Rivest
 
avec
Anne Dorval, comédienne
Julie Triquet, violon
 
± 80 minutes
sans entracte

De tous temps, les compositeurs ont utilisé leur imagination et leur ingéniosité pour peindre en musique des événements dramatiques, des atmosphères délirantes, batailles, fêtes de village, chants d’oiseaux, tempêtes, tonnerre et éclairs, bruits d’animaux ou autres sons de la nature et de la société des humains qui y vivent.  Vivaldi nous a légué ses célèbres Quatre saisons accompagnées d’un poème de son cru qui énumère tout ce qui y est décrit.  C’est précisément ce sonnet qui sera lu par l’immense Anne Dorval tout au long de la prestation de notre chère violon solo, la formidable violoniste Julie Triquet.

—    Jean-François Rivest

Jeudi 9 décembre 2021, 14h et 19h30

À la salle Pierre-Mercure du Centre Pierre-Péladeau

Réservez

Jeudi 16 décembre 2021, 12h

Webdiffusion jusqu’au 2 janvier 2022, 23h59

Réservez

Économisez encore plus

Découvrez nos tarifs spéciaux et nos abonnements à la carte

En savoir plus

Anne Dorval | Crédit : Monic Richard

Anne Dorval
Actrice

Biographie

Anne Dorval a tenu plusieurs rôles marquants au théâtre. Dirigée, entre autres, par Serge Denoncourt et René Richard Cyr. Elle travaille avec aisance les grands classiques comme Racine ou Molière autant que des textes plus contemporain comme Juste la fin du monde de Jean-Luc Lagarce.

Si son premier amour reste le théâtre, Anne Dorval a plusieurs cordes à son arc. À la télévision, on la retrouve dans les comédies Le Cœur a ses raisons (parodie des grands soaps américains) et Les Bobos avec son complice Marc Labrèche. Elle  interprètera par la suite, Natalie l’inoubliable mère de famille à la fois moderne et traditionnelle, de la série télévisée Les Parents diffusée entre 2008 et 2016.

En 2009 au cinéma, elle incarne la mère fantasque de Xavier Dolan dans le premier film de ce dernier : J’ai tué ma mère. C’est un véritable tournant pour elle, le film étant notamment présenté à la Quinzaine des réalisateurs du 62e Festival de Cannes. Elle remporte pour ce rôle marquant les prix de la meilleure actrice au Jutra, au Festival International du film de Palm Spring et au Festival International du Film Francophone de Namur.

En 2010, le réalisateur québécois Émile Gaudreault la met à son tour en vedette dans son long métrage Le sens de l’humour. La même année, Anne Dorval retrouve Xavier Dolan dans Les Amours Imaginaires, puis dans Laurence Anyways en 2012 avant de tenir le rôle-titre dans Mommy en 2014. Un rôle qui lui a valu plusieurs prix d’interprétation (Prix Écrans Canadiens, Festival International du film de Palm Spring, Festival International du Film Francophone de Namur). En 2016, elle est au casting de Réparer les vivants de Katell Quillévéré, adaptation du roman à succès de Maylis de Kérangal et l’année suivante, elle est de la distribution de Jalouse de David et Stéphane Foenkinos avec Karin Viard. En 2019, elle participe à la série française Mouche, réalisée par Jeanne Herry et diffusée sur Canal+.  En 2020, elle obtient une nomination, meilleure interprétation féminine premier rôle, au Gala Québec Cinéma pour 14 jours, 12 nuits de Jean-Philippe Duval. Elle a été également de la distribution de Matthias et Maxime, dernier long-métrage de Xavier Dolan . En tant que professeur invitée à Star Académie à l’hiver 2021, elle aura l’occasion d’apporter aux jeunes académiciens sa grande expérience dans l’interprétation des textes.

En doublage, elle est devenue la « voix » de plusieurs stars américaines comme Kim Basinger, Robin Wright ou Angelina Jolie, Sharon Stone et Lucy Liu.

Julie Triquet | Crédit : Laurence Leclerc

Julie Triquet
Violon

Biographie

Dès l’âge de trois ans, Julie s’initie à l’étude du violon, sous la direction du professeur Claude Létourneau, puis elle poursuit son apprentissage au Conservatoire de musique de Québec. Plus tard dans son cheminement, elle bénéficie de trois bourses annuelles de perfectionnement du Conseil des Arts du Canada qui lui permettent d’accéder au prestigieux Institut Curtis de Philadelphie aux États-Unis. Elle y travaille sous la direction des maîtres David Cerone et Aaron Rosand. Durant ses études à Philadelphie, elle se voit décerner le très convoité prix Sylva-Gelber du Conseil des Arts du Canada. En 1982, Julie gagne le premier prix du concours de l’Orchestre Symphonique de Montréal. Cet heureux événement lui ouvre les portes des meilleurs orchestres du Québec où elle se signale comme soliste. Son talent exceptionnel et sa passion pour la musique de chambre lui valent d’être engagée, en 1988, à titre de premier violon du quatuor Arthur-Leblanc, alors en résidence à l’Université de Moncton au Nouveau-Brunswick. De 1993-1998, Julie joue pour Les Violons du Roy de Québec à titre de co-violon solo. Depuis septembre 2012, Julie est violon solo de l’Orchestre de chambre I Musici de Montréal. Julie Triquet joue sur un violon Giusepe Odoardi 1786, généreusement prêté par M. David B. Sela.

Programme

Farina

Cappriccio stravagante

Biber

La Battalia

Vivaldi

Les 4 saisons

Lire les sonnets de Vivaldi

Julie Triquet joue sur un violon Giuseppe Odoardi 1726, généreusement prêté par M. David B. Sela.
Amélie Benoit Bastien joue sur un violon Nicolas Vuillaume 1850 et avec un un archet Sartory, généreusement prêté par CANIMEX.
Annie Guénette joue sur un violon Josef Gagliano 1768 et avec un archet Lamy, généreusement prêté par CANIMEX.
Tim Halliday joue sur le violoncelle Kolia (2014) de Mira Gruszow et Gideon Baumblatt, généreusement prêté par M. David B. Sela.
Marieve Bock joue sur le violoncelle Maucotel Paris 1849 mis à sa disposition à titre gracieux par CANIMEX.